In partus… ou le foetus démodé

Je progressais dans les couloirs des écuries quand un palefrenier nouvellement embauché me dit « Fœtus abscons, remonte le couloir de ta création et imagine une autre issue ». Dépité, je retournai sur mes pas et me retrouvai à l’entrée du gynécée. Les coryphées me hélèrent pour m’expliquer leur non désir de procréation assistée. Je fus mis devant l’évidence de mon sort et me résolus à réfléchir à la situation. Fallait-il s’obstiner à faire acte de présence ? Visiblement, le fœtus était passé de mode…

Poésie-fiction

Auteur : adminanna

Née en 1959, Annabelle Gral vit et travaille dans le Sud de La France. Des départs l'ont amenée à traduire ses émotions par les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *