Entre chien et loup

Déjà l’automne vente le ciel d’une blancheur d’acier. Regarder au travers de la serrure un cœur jaune et humide se dessiner comme une lueur entre chien et loup. Il faudrait invoquer tous les fers à cheval, les trèfles à quatre feuilles et les rameaux d’olivier pour cesser de se sentir bancal. On se pencherait alors vers l’ami présent. Et les feuilles cirées se casseraient et montreraient leur face d’hiver avancé.

Poésie-fiction

Auteur : adminanna

Née en 1959, Annabelle Gral vit et travaille dans le Sud de La France. Des départs l'ont amenée à traduire ses émotions par les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *