A l’encre importune

Brume épaisse d’une encre
qui asphyxie autour
d’un pot de verre béant
attendant
le plongeon d’une plume.
Chaleur du dessin
des lettres sur une page
blanche.
Petits caractères
en pattes d’insectes…
Ils seront jugés
poètes
conteurs
d’histoires
importunes.

 

Auteur : adminanna

Née en 1959, Annabelle Gral vit et travaille dans le Sud de La France. Des départs l'ont amenée à traduire ses émotions par les mots.

2 réflexions sur « A l’encre importune »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *