Le jardin presque oublié

Dans son jardin près du ruisseau, Monsieur Quatrefeuille vient chaque matin ouvrir la chaine fermant le portail de planches. Monsieur Quatrefeuille est bien vieux déjà, mais à chaque nouvelle saison son jardin verdoie. Viendrait-il ici depuis ce jour de 1779 où le tailleur de pierre a hissé la clé de voûte à l’entrée du petit domaine ? Peut être bien, car Monsieur Quatrefeuille a les joues aussi ridées que les planches de bois gris de son portail…

Il y a cinquante ans…

 

La Grande Motte sortait des sables du littoral de la petite Camargue. La petite ville reste un lieu à part sur la côte ingrate du Languedoc. Son architecture et ses aménagements ont vieilli avec élégance. Il fait bon venir y prendre un bain de nostalgie des années 70.