J’ai aimé la lecture

LONGTEMPS je n’ai pas aimé lire, et puis …

… le plaisir de plonger dans des récits romanesques m’est venu vers treize ans, à la lecture du roman de Richard Lewellyn Qu’elle était verte ma vallée. Je me rappelle m’être laissé prendre au jeu, entrant dans la peau des personnages et m’imprégnant des descriptions de ces temps difficiles. J’ai alors enchaîné avec les romans classiques de la littérature française, et d’autres ensuite …

Pour finalement ne m’intéresser depuis pas mal d’années qu’à ce que des personnages – hommes ou femmes – dévoilent de leur moi et décrivent de leur époque dans un Journal, une Correspondance, une Autobiographie. Je ressens maintenant comme une nécessité de plonger dans ces mémoires riches pour y trouver toujours une force particulière.

J’ai aimé lire