La fée et la petite fille

… A Lisa, la gentille petite fille

Il était une fois une fée qui aimait beaucoup les bébés. Comme toutes les fées, elle n’avait jamais eu d’enfant, et elle en était très malheureuse. Dans le pays où elle vivait, la plupart des fées vivaient à la campagne ou à la montagne. Mais la fée qui aimait les bébés, elle, habitait dans une petite ville. Et à côté de sa maison, il y avait une clinique. La fée allait presque tous les jours voir combien de bébés étaient nés. Les infirmières et les médecins la connaissaient et lui ouvraient la porte de la pouponnière. Alors, la gentille fée, avec sa baguette magique, touchait le berceau de chaque bébé en prononçant quelques mots : jolie petite fille, disait-elle, je te souhaite d’être gentille et douce, et toi petit garçon, sois bien obéissant et patient.

Mais un jour, la fée oublia un berceau qui était dans l’ombre dans un coin de la pouponnière. Et du coup, la petite fille qui était dans ce berceau n’entendit pas le message de la fée « jolie petite fille, je te souhaite d’être gentille et douce ». La fillette grandit mais, malheureusement, était souvent malade. Elle était très timide et, à l’école, n’avait pas beaucoup d’amis. Ses parents s’inquiétaient beaucoup pour elle. Et puis un jour, un petit frère naquit dans la famille de la petite fille. A la pouponnière, la fée vint comme à l’accoutumée et toucha le berceau du petit garçon en lui souhaitant d’être gentil et sage. A ce moment là, les parents se souvinrent que la fée n’avait pas touché le berceau de leur fille à sa naissance. Ils dirent à la fée : « gentille fée, vous qui aimez les bébés, vous avez oublié le berceau de notre fille à sa naissance ». La fée, très surprise, dit qu’elle était malheureuse d’avoir un jour oublié un bébé et voulut voir la petite fille.

C’était une fillette blonde aux cheveux longs et bouclés. Elle plut beaucoup à la fée qui lui dit : tu me sembles une enfant très gentille, j’aurais bien aimé avoir une fille comme toi. Si tu veux, nous serons amies. Et les parents remercièrent la fée d’avoir parlé à leur fille. Elle devint plus forte, elle n’était presque plus jamais malade. Maintenant, à l’école, tous les enfants l’aimaient et voulaient jouer avec elle. A partir de ce moment, en sortant de la pouponnière, la fée vint presque chaque jour devant l’école pour voir la petite fille. Et la fée qui aimait les bébés eut alors l’impression d’avoir une fille à elle. La petite fille, elle, était très fière d’être l’amie d’une fée.

Voilà l’histoire de la fée qui aimait les bébés et de la douce et gentille petite fille. Elles vécurent pendant plusieurs années tout près l’une de l’autre. Et quand la petite fille devint grande, elle eut à son tour un bébé.

Devinez qui vint toucher le berceau du bébé à la pouponnière ?

Le beau voyage

Les deux frères