C’est l’hiver tout doucement

 

C’est l’hiver dans une lumière éclatée sur les champs de neige du Nord. La ville se colore tout doucement, se couvre de glace, de givre pour briller autrement. Lentement les hommes s’y promènent, pantins habillés de laine molle et chaude. Ils iront ainsi, marionnettes patientes, attendant le retour des jours longs.

 

Auteur : adminanna

Née en 1959, Annabelle Gral vit et travaille dans le Sud de La France. Des départs l'ont amenée à traduire ses émotions par les mots.

2 réflexions sur « C’est l’hiver tout doucement »

  1. François Coppée
    Il a neigé
    Il a neigé la veille et, tout le jour, il gèle.
    Le toit, les ornements de fer et la margelle
    Du puits, le haut des murs, les balcons, le vieux banc
    Sont comme ouatés, et, dans le jardin, tout est blanc.
    Le grésil a figé la nature, et les branches
    Sur un doux ciel perlé dressent leurs gerbes blanches.
    Mais regardez. Voici le coucher de soleil.
    À l’occident plus clair court un sillon vermeil,
    Sa soudaine lueur féérique nous arrose,
    Et les arbres d’hiver semblent de corail rose.

    Belle photo dame Gral

    1. Merci pour ce beau poème de François Coppée. Oui, j’ai un correspondant photo privilégié à Stockholm, et assez doué je dois le dire…
      Dans le thème « poésie du froid », relire à temps perdu ma page L’homme lichen dans Les mots d’AG…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *