Affichage : 1 - 8 sur 132 RÉSULTATS
Ecrits courts

Vaguement…

Je sens que je me délite. Je vogue au-dessus des clameurs, des mouvements extérieurs. Je respire difficilement, je caresse ma peau ambrée pour me sentir vivant. Il y a quelques jours encore, j’allais bien. Et depuis cet instant, le flou, le trou, cet abysse où je plonge. Membres sans muscles, tête sans réflexion, poumons sans oxygène. Je ne reconnais plus mon espace vital, les bruits changent autour de moi. La lumière est ocrée, des ombres évoluent dans l’espace clos. Suis-je malade ? Dois-je lutter contre un ennemi ? Il doit être invisible, je ne l’ai pas vu approcher. A moins que je ne sois ce petit poisson qui évolue harmonieusement dans son monde clos, éclairé jour et nuit par les reflets de l’eau sur son dos et ses écailles savamment disposées. Le débit de l’eau de la fontaine est mon pouls, ma force, les algues furtives sont ma nourriture. Un poisson libre de nager sans entraves, fondu dans son décor.

Poésie

Revue ARPA

Cinq de mes textes viennent de paraître dans le numéro 131 ! Des arbres au ciel Des pleurs sous leurs branches déneigées et des instantanés de feu sous les paupières baissées Les bras refermés sur toutes les pensées les premières évasions Et quelle pudeur dans …

Poésie

Mouchoirs fripés

Je n’inventerai jamais le soleil levant la lente apparition qui réchauffe le dard jaune fiché dans le sommet du pin le reflet mourant sur la fenêtre la goutte de lumière entre deux feuilles mortes du vieux chêne les couleurs diffractées au ciel après la pluie …

Poésie

Rosa rosa rosam

Fleurs couleur de sang Rosacées des matins et des soirées Lis blanc, étole de l’abbé portant l’habit du baptisé Rose grimpante déchirant ma chair accrochée au muret de pierres sèches Hortensias en réunion de sages assis en rond au bord des lèvres du couchant Lierre, …

Poésie

Revue Cabaret

Un de mes poèmes paru dans le hors série n° 8 de la revue Cabaret « Lumières dans la nuit ». à la lune je n’ai pas dévoré la vie admiré les soirées dorées et les heures matinales et étales sauté à pieds joints dans le croissant …

Poésie

Des mots que je ne saisis pas

Elle revient de loin, des continents muets, des îles usées et des rivières incolores. Elle revient pour un regard à moitié éteint à moitié curieux. Elle revient, mais non, elle me frôle, sombre, lointaine. Dans un creux du sol, de ses doigts pareils aux miens, …

Poésie

Les courbés

Un temps soufflé et envolé dans les lâchers de ballons de l’enfance Sous les forêts claires sous les larges ciels le temps les a soumis Silences et hurlements de leurs muscles jusqu’à ne plus pouvoir marcher courbés sous le poids des arbres Leurs ombres noires