Après avoir entendu Charlotte Perriand parler…

Onde occasionnelle d’influences éparses,
comme une sourde leçon
qui s’insinue au-dedans et même au-delà
d’un être inspiré
fragile – peut être – au point de ne voir
son environnent que déformé
pas flou, non, presque carré,
rectiligne, aux contours bien arrêtés.
Pièce formée de lignes droites
et coupée par des angles secs, saillants.
Rien d’enveloppant, seulement du recouvrant,
une chape de béton, couverture ferme.
Du confort bien solide, bien dur
armé de particules denses et serrées
autour d’un noyau plus tendre.
Onde occasionnelle d’influences…
Est-ce ainsi que se forge l’inspiration
des architectes et designers …
Peut être, mais sans oublier le talent,
la sensibilité, l’imagination et tout le reste !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *