Cordiales associations

Souffrir la distraction des trouble-fêtes
Sentir l’isolement et partir seul
Voir les larmes versées conquérir la maladie
Isoler les racines élégantes de la vanité
Et se détacher du monde

Vingt mots – Les plaisirs et les jours – Marcel Proust

Un humain sans défauts

Beau, mais indifférent à l’habitude du mariage. Puceau ? Peut-être… Parler à une femme ? Ce serait certainement la chose à faire, quoique… Ce n’est pas là sa foi, ses baisers, il ne les dédie qu’à sa sœur. Mais il faudrait pourtant bien en finir, se décider un jour. Et que la mariée porte une immortelle robe de velours, dans un grand hall à l’architecture imposante ! Il n’en revient pas. Aurait-il pris la décision ? Ce serait son manifeste !!

Vingt-cinq mots – L’immortalité – Milan Kundera

Rescapée

Elle avait résisté, pour ne pas se sentir dérangée au-delà du raisonnable. Les beaux jours étaient arrivés progressivement. La joie s’était répandue dans la maison, dans la rue. Sa mère dormait paisiblement dans son fauteuil. Un jour, elle serait maman, aurait un enfant, elle aussi saurait donner de l’amour, bien plus que de l’amitié. Et quand la sonnette avait retenti, elle avait ouvert au passant, lui avait proposé de rester manger. Elle se sentait enfin éveillée, heureuse, prête à vivre dans l’abondance des sentiments, à poursuivre le chemin.

Vingt-deux mots – Mal de pierres – Milena Agus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *