Toujours la même histoire

Il était resté à son bureau pour préparer les débats du lendemain. Il savait qu’il n’avait que cinq voix d’avance : il verrait bien le mois suivant s’il avait gagné son pari. En vrai politicien, il préférait suivre le cours de son époque. Il pensait en effet que les mouvements progressistes se rangeaient originellement devant la loi du plus fort. Et pour accompagner ses réflexions, il monta le volume de la radio qui diffusait en toute solennité « l’hymne du grand saut ». A chacun sa manière de faire !

Vingt cinq mots – L’échiquier – Jean-Philippe Toussaint

Page Poésie-fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *